Comment aborder une femme: Les openers

0
73

Aborder une femme, les openers

Pour commencer, vous devez savoir qu’il existe deux principales catégories d’openers, à savoir ceux qui sont directs (vous allez chez votre cible, et vous lui dîtes clairement ce que vous voulez), et ceux qui sont indirects (vous allez également chez votre cible, mais vous ne lui dîtes pas directement ce que vous voulez, vous engagez seulement la conversation).

Bien évidemment, l’arme la plus redoutable est la seconde catégorie, une fois que vous la maîtriserez parfaitement, car cette technique indirecte fera rentrer votre cible dans votre jeu sans qu’elle ne sache parfaitement ce que vous voulez. Vous gardez donc encore un certain mystère et si vous arrivez à l’intéresser, c’est elle qui vous enverra des signes d’intérêts pour vous dire qu’elle est vraiment intéressée, et le tour est joué.

Bon commençons par la première catégorie, pour faire les choses dans l’ordre, étant donné que c’est la plus simple à assimiler.

Les openers directs consistent, comme nous l’avons dit, à dire clairement à votre cible ce que vous voulez, et ainsi, si elle ressent plus ou moins la même chose que vous et qu’elle a également envie de tester quelque chose avec vous, cela vous épargnera la phase de séduction.

Par contre, si elle n’est pas du tout sur votre longueur d’onde, elle vous le fera savoir et vous enverra balader et vous aurez perdu toute vos chances avec cette ravissante demoiselle que vous convoitiez.

Vous me direz, et alors, il y en a bien une qui le voudra dans cette soirée ?

Et bien, certes, mais bien souvent, ce ne sont pas les plus belles qui acceptent ce genre d’avance, car elles y ont droit toute la journée. Donc si vous voulez passer votre barre de sélection bien plus haut, vous devrez apprendre à utiliser les openers indirects.

Les openers indirects se décomposent en plusieurs sous-catégories notables, dont les plus importantes et celles que vous utiliserez le plus sont les openers d’opinion, et les openers de situation.

Avant d’aborder ces deux types, voyons d’abord en quoi un opener indirect est t-il vraiment utile en général. Et bien, c’est très simple, les femmes aiment le mystère, et en ne dévoilant pas clairement vos intentions tout de suite, déjà vous passerez déjà un peu plus pour un véritable gentleman faisant preuve d’un certain charisme, mais vous préservez un certain mystère sur la raison qui vous a véritablement poussé à venir lui parler.

En conséquent, si vous parvenez à la séduire par votre jeu de séduction, elle finira par se demander si elle vous intéresse autant que vous l’intéressez, et c’est alors elle qui vous enverra des signes d’intérêts verbaux, ou des signes d’intérêts non verbaux. Bon, nous verrons tous ces aspects dans d’autres articles, l’important ici, c’est que vous ayez bien compris ce que vont vous apporter ces fameux openers.

Passons maintenant à la description des deux grands types d’openers indirects, à savoir ceux de situation et ceux d’opinion.

Les openers d’opinion, comme leur nom l’indique, vont consister en une technique très simple. Demandez l’avis d’une femme sur quelque chose que vous vous apprêtez à acheter ou à faire. Même si ce n’est pas parfaitement la réalité, rien ne vous empêche d’inventer quelque chose pour avoir à demander l’avis de votre cible. Restez tout de même dans le possible, sinon elle se rendra très vite compte que vous la menez en bateau. Je vous entends vous posez la question :

“Mais … concrètement alors, c’est quoi un opener d’opinion, vous n’auriez pas un exemple concret ?”

Et bien si ! Je vais vous en donner un. Imaginez que vous marchez dans une rue marchande et que vous croisez une femme qui vous intéressera du premier coup d’œil, et bien, allez l’aborder en lui demandant par exemple qu’il vous faut un avis féminin pour avoir une meilleure idée de cadeau à acheter pour votre soeur.

Mais attention, il faut que vous lui posiez cette question comme si vous auriez pu la poser à n’importe qui d’autre.

Si vous l’appelez de l’autre côté de la rue, en lui demandant d’attendre et que vous allez lui posez la question comme ça, elle se doutera que vous êtes intéressé et que ce que vous lui demandez n’est rien d’autre qu’une excuse. Votre opener indirect sera donc massacrer, mais il faut restera tout de même une chance de l’intéresser, au contraire de l’opener direct, qui, s’il échoue, ne vous laisse aucune chance de vous rattraper.

Les openers de situation sont de loin mes préférés car avec un peu d’observation, ils sont très facilement employables et ne laisse aucune chance à votre cible de déceler la profonde pensée que vous avez lorsque vous êtes allé l’aborder.

Pour que vous compreniez mieux, utilisez ce genre d‘opener consiste à ​utiliser l’environnement dans lequel évolue votre cible pour l’aborder.

Par exemple, vous voyez une fille qui vous intéresse en train de regarder une robe par la vitrine d’un magasin, allez l’aborder en lui disant qu’une autre à côté lui irait mieux (Cela montrerait déjà que vous n’êtes pas needy, à toujours donner raison à celle que vous convoitez), ou si vraiment vous ne pouvez pas lui dire qu’une à côté lui irait mieux, vous pouvez lui dire qu’elle lui irait bien, ou que au contraire, cette robe a quelque chose qui ne correspond pas à votre cible.

Après c’est à vous de voir ce que vous allez dire, mais comme le dit notre sous titre de cette article, les mots ne sont pas le plus important, c’est la façon dont vous allez les dire qui importe le plus.

LEAVE A REPLY